Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Eté > « Aux Contamines, une certaine…

« Aux Contamines, une certaine authenticité qu’il faut chérir »

, 7 mai 2014, pas de commentaire, 1160 vues.

 

Anne et Thierry Mirabaud, 65 et 66 ans,
propriétaires du gîte de tourisme « La ferme de Mamou » :

Lorsque les touristes repartent de leur gîte, beaucoup avouent à Anne et Thierry qu’ils s’y sont sentis comme chez eux. « C’est la plus belle des récompenses », sourit le couple de retraités. Habitants des Contamines depuis janvier 2013, les Mirabaud écrivent leur histoire avec le village depuis bien des années. Anne a découvert la station lorsqu’elle avait onze ans. Ses parents, professeurs d’université à la faculté de Montpellier, emmènent la famille aux Contamines tous les ans. « A 13 ans, je grimpais déjà au Dôme de Miage », sourit Anne. Les parents achètent un appartement, les années passent et la jeune femme rencontre Thierry durant ses études à la fac de sciences de Lyon. Ensemble, ils continuent de venir au village. Ils louent des appartements, des chalets… Puis décident d’acheter leur propre maison.

« Lorsque mes parents sont décédés en 2003 et enterrés au cimetière du village, nous avons commencé à chercher ici, se souvient Anne. Nous voulions trouver un lieu de rassemblement pour notre famille ». Après quelques recherches et un peu de découragement, ils découvrent en 2005 une ferme, datant de 1836, dans un état plus que piteux. Qu’à cela ne tienne, le couple est motivé, Anne est architecte et elle conçoit les plans de la ferme avec une volonté indétrônable : garder les caractéristiques de la maison. Les éparons, ces peintures présentes juste sous le toit, sont par exemple rénovées et conservés jalousement.

« Je crois que les habitants du village ont été touchés par le respect dont nous avons fait preuve à l’égard de leur patrimoine », admet Thierry. Dès le début des rénovations, le couple compte transformer une partie de la ferme en gîte touristique. Au rez-de-chaussée, ils aménagent un appartement. Au premier niveau, le lieu peut accueillir quatorze personnes. « Les touristes qui réservent chez nous sont souvent des grands-parents qui ont envie de réunir autour d’eux toute leur tribu », constate Thierry. Retraités depuis 2010, le couple a décidé de venir s’installer définitivement aux Contamines, pour profiter du cadre de vie et poursuivre le développement de leur activité touristique. « Nous avons envie de faire passer aux personnes que nous rencontrons notre amour du village, argumente Anne. Les Contamines offrent une certaine authenticité. C’est un joyau qu’il faut absolument chérir… ».

Photos : © Zir

Étiquettes : , , , ,

Aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *