Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Culture alpine > Contaminards de par le monde

Contaminards de par le monde

, 17 septembre 2014, pas de commentaire, 1091 vues.

Aux siècles passés, nombreux étaient les Savoyards à quitter leur village, pour une émigration temporaire ou définitive. Des Contamines, on partait comme colporteur en mercerie vers « les Allemagnes » dès le XVI e siècle, puis principalement vers la France (Lyon, Paris) aux XVIII e  et XIX e.

 

Alexis Bouvard

Alexis Bouvard

 

De belles réussites, comme ces colporteurs devenus marchands bourgeois de Vienne en Autriche ; ou celle du grand scientifique que fût Alexis Bouvard, parti à pied à Paris, que l’on retrouve quelques années plus tard directeur de l’Observatoire de Paris, et dont les calculs astronomiques conduiront à la découverte de Neptune !

 

 

Firmin Mermoud

Firmin Mermoud

 

 

 

 

D’autres, poussés par un esprit aventureux, iront tenter leur chance sur des rivages lointains, du Mississipi ou de la Nouvelle Calédonie, d’Alger ou de St Petersbourg …

Nombreux seront les « petites gens », ouvriers, employés, fonctionnaires à rejoindre Paris surtout, mais sans jamais oublier leur vallée et ses montagnes.

Fidèles à leurs vœux d’obéissance, des religieux partent en mission vers des contrées bien éloignées : on suit la trace de plusieurs d’entre eux en Amérique du Sud, dont le père Firmin Mermoud, qui après sa formation théologique à Jérusalem, est envoyé au Chili en 1910 … sans même connaître l’espagnol ! Après 10 ans passés dans différentes paroisses proches de Valparaiso, il y décède brutalement à l’âge de 38 ans.

 

 

Hier et aujourd’hui

 

Et c’est ici que le passé et le présent se rejoignent : Antoine, de retour du Chili en cette mi-septembre 2014, nous confie sa recherche émouvante des traces de son arrière grand-oncle :

« Santiago, c’est immense. Ca brasse!
J’ai lancé mes investigations pour partir à la recherche de la tombe de Firmin Mermoud, le Père Firmin, prêtre assomptionniste qui avait prêché au Chili.

Plaque

A la Basilique Notre Dame de Lourdes, Santiago

À la basilique Notre Dame de Lourdes, à Santiago, un caveau est dédié aux pères de l’Assomption où aurait pu se trouver « El Padre Firmin ». J’ai demandé à une dame, qui a demandé à une autre dame, qui a appelé Frère Ramon, qui parlait très bien français : il m’a conduit dans le presbytère où sont gravés sur une plaque de marbre les noms des prêtres, dont celui de Firmin Mermoud ! Mais son corps n’était pas ici. D’après Ramon, il devait se trouver au cimetière catholique de Santiago, dans la crypte « Agustinos de la Asunciòn », avec les autres prêtres assomptionnistes. C’est le gardien du cimetière qui m’a guidé vers cette crypte, que je n’aurais pu trouver seul tellement le cimetière est immense !

Malheureusement, seuls les prêtres décédés après 1950 sont présents dans cette crypte… J’ai fait une dernière tentative pour retrouver le Père Firmin, en me rendant de l’autre côté de la rue, dans l’autre cimetière de Santiago, le cimetière général, grand d’environ 100ha, où l’on peut même circuler en voiture ! Le responsable des archives m’a orienté vers le pavillon « francès »: c’est en fait le pavillon où se trouvent les corps des soldats français morts pendant les 2 guerres… mais toujours pas de Firmin Mermoud.

Il serait donc probablement enterré du côté de Valparaiso, là où il vécut ses derniers jours.

Ce sera pour une prochaine fois, mais quelle belle expérience d être à la recherche d’un de ses parents à l’autre bout du monde … »

 

En savoir plus

 

Vous voulez en savoir plus sur ces émigrés ? L’Association Mémoire, Histoire et Patrimoine des Contamines-Montjoie publie une brochure intitulée « Contaminards de par le monde », en vente à l’Office du Tourisme, qui raconte ces destins particuliers, brochure illustrée de nombreux documents.

 

RB

 

Étiquettes : , , ,

  • Revue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *