Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Hiver > J’ai rendez-vous avec Didier Mollard…

J’ai rendez-vous avec Didier Mollard à « l’Auberge du Télé ».

, 12 mars 2014, un commentaire, 1226 vues.

 

Après avoir évoqué l’histoire des remontées mécaniques  aux Contamines nous allons faire le point sur les équipes  travaillant aux remontées.

Les remontées ont des visages : ceux des caissières, qui nous accueillent dans la brume matinale, à l’heure de l’ouverture, ceux des conducteurs des cabines dans les courants d’air de la gare envahie de skieurs emmitouflés, ceux des conducteurs  de télésièges vigilants qui balayent les capitons submergés de neige fraiche, ceux des conducteurs de, téléski. Attentifs à passer la perche aux plus empruntés, veillant au bon accrochage, guettant le skieur indiscipliné qui slalomerait sur la ligne, celui de la vigie, perchée là-haut, tout là-haut, qui surveille l’arrivée…dans le soleil réapparu.

Sans eux pas d’ascension rapide vers les cimes.

Tout au long de la journée quel plaisir d’échanger un « bonjour », « ça va bien », bonne neige », « bonne journées »…

Les employés des caisses: présents du matin au soir, indissociables de leur ordinateur,  nous accueillent sans relâche, avec le sourire. Ils renseignent les touristes en plusieurs langues et fournissent des infos météo, ouverture des pistes et risques d’avalanche.

Le seul regret c’est de ne pas pouvoir discuter plus longuement avec eux !

Les conducteurs des remontées, dès 8 heures du matin,  sont sur place.

Au Lay et  à l’Étape, pour commencer, il faut placer les cabines sur la ligne (il faudra les remettre au garage le soir) exécuter les différents contrôles de sécurité. Cinq cabines montent à vide puis le câble est testé par la montée d’un « panier » contenant une charge.

Première montée avec le personnel. Il faut vérifier que tout va bien. L’ensemble du réseau est progressivement contrôlé. Tout au long de la journée il faudra faire monter et descendre les skieurs en toute sécurité.

Au téléski ou au télésiège après avoir atteint la « cabane », le conducteur déneige, installe les filets et les cordes, prépare l’aire d’embarquement. Il devra  aussi pendant  la journée débloquer les perches si nécessaire.

Tout en haut de la remontée s’installe « la vigie » qui contrôle les arrivées.

Caissières, conducteurs de remontées, il existe une troisième équipe employée tout au long de l’année. Ce sont les techniciens. Ils sont mécaniciens, électriciens. Ils assurent les réparations et la maintenance des remontées. Le travail est souvent très dur. Il faut faire face aux aléas climatiques. Le travail se passe souvent tout en haut des pylônes.

Merci à tout ce personnel pour leur accueil,  leur professionnalisme, leur sérieux. Ils nous permettent de rejoindre les pistes en toute sécurité et en tout confort.

Merci Didier pour toutes ces infos. A bientôt peut être sur les pistes.

JPaul

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. mollard cyril dit :

    tres bel article il manquerait juste un petit mot sur le travail qui a ete effectué toute un partie de la nuit par les dameurs qui ont bravés les éléments et le sommeil pour obtenir les pistes des contamines qui restent a ce jour d’une qualité exceptionnel! merci