Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Hiver > « L’envie d’offrir aux touristes de…

« L’envie d’offrir aux touristes de bonnes conditions de glisse »

, 30 avril 2014, pas de commentaire, 1213 vues.

 

Patrice Jacquemoud, 60 ans – Dameur retraité de la SECMH

Pendant quarante-trois ans, il a arpenté toutes les pistes du domaine skiable. Patrice Jacquemoud, dameur à la Société d’Equipement des Contamines-Montjoie Hauteluce (SECMH) vient de prendre sa retraite, avec des souvenirs plein la tête et un amour intact pour la montagne. Fils de Contaminard, il a grandi au village, y a appris à dompter les éléments, à vivre avec cette nature sauvage. A l’âge de dix-sept ans, Patrice signe son premier contrat avec la société des remontées mécaniques.

C’était le 20 décembre 1970, soit quarante-trois ans jour pour jour avant la date de sa retraite. « A l’époque, tout était très simple, se souvient le jeune retraité. J’ai passé la tête dans le bureau du directeur, je lui ai dit que je cherchais du travail… Et en dix secondes, il m’a trouvé un poste ! » Patrice s’occupe alors des télésièges et des téléskis. Puis un an plus tard, il conduit sa première dameuse. « Nous comptions seulement trois machines à cette date, raconte Patrice. Aujourd’hui, la SECMH en possède 11 ! ». Au fil des ans, il devient donc dameur. L’été, il est chauffeur de poids-lourd pour un magasin de matériaux puis, durant ses dernières années d’activité travaille pour une société de montage de remontées mécaniques. Ce rythme saisonnier lui convient : pas de place pour la lassitude !

En quarante-trois ans de carrière, Patrice a forcément vu son métier hivernal évoluer. « Je pense qu’il n’y aura plus autant de bouleversements techniques qu’il y en a eu au cours des trente dernières années », analyse le mécanicien. Arrivée des machines équipées de fraise à neige, cabines chauffantes, treuil pour atteindre les pistes les plus pentues, développement de la neige de culture… Le Contaminard raconte avec passion toutes les évolutions, en véritable encyclopédie des dameuses ! « Mais s’il y a bien une chose qui est restée présente au cours de toutes ces années, c’est l’envie d’offrir aux touristes une prestation de qualité et de bonnes conditions de glisse, reconnaît Patrice. Bien-sûr, les demandes du public ont évolué. Et nous avons su évoluer avec elles. » Pour poursuivre le travail débuté il y a quarante-trois ans, Patrice peut compter sur un allier de poids. Son fils Clément, guide de haute-montagne l’été vient tout juste de prendre la relève : l’hiver, le jeune homme est dameur…

Photos : © Zir

Étiquettes : , , , , ,

Aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *