Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Eté > « Les Contaminards ont des expériences…

« Les Contaminards ont des expériences de vie extraordinaires »

, 29 août 2013, pas de commentaire, 1069 vues.

 

Il parle de sa cuisine avec un sourire gourmand. A 37 ans, Fabrice Boidard concocte dans son restaurant situé au coeur du village des plats « simples et conviviaux », qui attirent tout au long de l’année habitués et touristes de tous âges.

Le jeune homme est en passe de réaliser son pari : faire une belle cuisine qui rassemble toutes les générations autour d’une idée simple: manger frais et de saison.
Fils de restaurateur, natif des Contamines, Fabrice a quitté son village à 15 ans, avec la ferme intention… de ne jamais y revenir ! « L’adolescence est l’âge où l’on a envie d’aller voir ailleurs pour vivre sa propre expérience », argumente le cuisinier.

Après des études d’hôtellerie-restauration à Thonon-les-Bains, il travaille dans différents restaurants de France, auprès de grands chefs. Puis en 2003, l’envie de rentrer au pays se fait ressentir. Il rejoint le chef local René Mermoud. Lui, est en cuisine. Mélanie quant à elle, officie en salle. Elle a quitté sa région d’origine, la Touraine, pour venir travailler en Haute-Savoie. Ils se rencontrent grâce à cette expérience professionnelle. Et décident de poursuivre leur route personnelle côte à côte, aux Contamines. « Nous avons fait le choix de la qualité de vie, raconte Fabrice. Ici, on peut vivre les portes ouvertes, sans aucune crainte. Et il n’y a pas meilleur endroit pour avoir des enfants ! »
Trois ans plus tard, en 2006, le couple décide de tenter la grande aventure: l’ouverture de sa propre affaire.
Fabrice et Mélanie achètent un terrain situé au cœur du village, imaginent le restaurant de leur rêve et font appel à de jeunes architectes issus des Contamines pour dessiner le bâtiment. Aujourd’hui, le résultat est à la hauteur de leurs espérances. La clientèle est au rendez-vous, tout comme la satisfaction des palais.

S’ils ne comptent pas leurs heures de travail et leurs efforts, Fabrice et Mélanie continuent d’innover, d’inventer. « Il faut parfois prendre des risques pour permettre à notre vallée de vivre et de se développer, estime le cuisinier. Les habitants des Contamines ont beaucoup voyagé. Ils ont une énorme culture du voyage, des expériences de vie extraordinaires à partager. C’est une vraie source de richesse, qu’il faut partager et mettre en avant. »

Photos : © Zir

Céline Authemayou

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *