Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Les coulisses des Contamines > Les Contamines, hors Saison…

Les Contamines, hors Saison…

, 30 octobre 2013, pas de commentaire, 1782 vues.

 

Vendredi, 18h, fin de semaine d’un mois d’octobre gris sur la ville, las du stress et de la pression, une envie d’ailleurs surgit. Le fond d’écran de mon téléphone restituant une vue magnifique sur le Mont Blanc prise d’Aiguille Croche me rappelle le merveilleux hiver que j’ai passé…

 

Photo-1W Photo-2W

 

Ah, l’air pur, le calme, les grands espaces, je ressens d’un coup l’appel de la montagne !

Mes meilleurs week-ends s’étant toujours faits à l’imprévu, je décide de partir afin d’avoir un avant-goût de l’hiver loin de mon quotidien.

Cinq heures de route plus tard, accompagné d’une courte nuit, me voici sur la dernière ligne droite avant l’entrée du village. Mon esprit est rempli de préjugés citadins, imaginant déjà un village désert aux allures de ville fantôme.

Arrivé sur place je suis en pleine déconvenue… En effet, le village fantôme de mon imaginaire laisse place à ce qui fait que j’aime tant les Contamines, à savoir un village vivant et authentique. Le cœur du village bat autour de ses commerces, la boucherie, les boulangeries, les bars restaurants, les supérettes et autres échoppes regorgent de vie. Alors, certes, on est loin de la foule de la haute saison mais cette vitalité montre bien que ce village n’est pas un lieu éphémère fabriqué de toute pièce.

Cette vie hors saison me met en appétit, un petit repas au Husky se trouve être le bienvenu. L’endroit est chaleureux, les échanges et conseils avec les habitués me permettent de planifier le programme de mon après-midi.

Je décide de partir à l’assaut de la montagne, ce qui pour moi, hors été et hors hiver sera une grande première. Malgré la brume j’ai cette envie de découvrir autrement les pistes de ski habituellement recouvertes de neige.

L’ascension se fera à partir du Lay. Le comparatif des lieux avec l’hiver est saisissant. La piste redescendant vers le village, qui semble toujours étroite, ressemble à un véritable boulevard ; le lac de l’étape, habituellement gelé, donne une autre dimension au lieu, qui en devient bucolique quand on aperçoit les arbres se refléter dans l’eau. La brume qui entoure les télésièges silencieux donne à l’endroit le sentiment d’être dans un autre monde.

La montagne offre un spectacle de couleurs époustouflant où les verts pâturages de l’été commencent à se mélanger aux couleurs rouge et orange de l’automne.

Mon ascension continue. J’ai le plaisir de croiser sur ma route de nombreux marcheurs qui semblent habitués des lieux, là encore les échanges sont nombreux. Plus loin, quelques chasseurs bredouilles me rappellent que nous sommes bien en octobre.

Mon ascension se termine au niveau du Col du Joly. Là, le ciel se découvre sous mes yeux et offre un merveilleux panorama vers Hauteluce, le contraste par rapport à l’hiver est une nouvelle fois impressionnant.

Le temps se rafraichit, il est temps de retourner sur mes pas. En redescendant je fais un petit crochet vers le nouveau télésiège de Bûche croisée, le chantier est imposant, cette nouvelle installation me donne hâte d’en découdre avec la poudreuse.

 

Photo-4W Photo-3W

En remontant vers le Signal je me dis que ma journée hors saison m’a surpris et m’a montré qu’en n’importe quelle saison les Contamines sont pleines de ressources et confirme que ce village vaut décidément le détour.

Ma descente se termine, la nuit commence à tomber et le village s’illumine, quelques flocons comment à tomber… Pas de doute, « winter is coming » !

Max Cartier

Étiquettes : , , , , ,

Aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *