Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Eté > « Les Contamines, un petit paradis…

« Les Contamines, un petit paradis caché »

, 21 mai 2014, un commentaire, 1772 vues.

 

Alain, Eric et Thierry Ronchail, 69, 42 et 38 ans, propriétaires du plus vieux magasin de sport du village :

Ils sont intarissables sur l’histoire de leur famille. Alain Ronchail, le père et Eric et Thierry ses deux garçons se plaisent à raconter comment leurs ancêtres ont fait naître aux Contamines certains commerces et contribué à l’essor de ce petit coin de vallée. « Mon père a fondé le magasin de sport que mes enfants tiennent actuellement en 1936, raconte avec tendresse Alain, 69 ans. Nous avons le commerce dans le sang, car son propre grand-père était colporteur, entre la France et l’Italie. »

Jean, le grand-père d’Eric et de Thierry ne se contente pas d’ouvrir la boutique de sport. Il est également moniteur et guide de haute-montagne. L’un des premiers de France : il portait la médaille n°11. Sa femme, Aimée tient l’une des deux épiceries du village. Tous deux développent leur activité avec un seul but : rendre service aux clients, se plier en quatre pour que ces derniers ne manquent de rien.

« Et c’est ce même esprit qui nous nourrit aujourd’hui encore », racontent les deux héritiers de la famille. Tous deux ont grandi aux Contamines mais sont partis voir du pays : Eric l’aîné, a fait ses études au Pays de Galles puis a travaillé plusieurs années à Singapour. Thierry quant à lui, a suivi une formation dans l’hôtellerie et a servi dans les plus grands palaces de Londres. Tous deux, sont rentrés au village à la fin des années quatre-vingt dix. « Reprendre la boutique de notre père faisait partie d’une certaine logique, confie Eric. Mais à aucun moment nous nous sommes sentis obligés. Notre démarche répondait plutôt à un acte de passion, pour tout ce que notre famille a instauré ici depuis des générations. »

Aujourd’hui, les frères ont deux boutiques aux Contamines : une au centre du village et l’autre au hameau du Lay. Ils viennent d’acquérir un autre commerce à Saint-Gervais. « Nos parents nous ont transmis l’amour du travail bien fait, l’amour des gens et de notre environnement », avoue Thierry. Et les clients ne s’y trompent pas. Beaucoup sont des habitués, qui viennent chercher ici un service et une qualité de conseil. Eux qui ont parcouru la planète dans une première vie ne repartiraient pour rien au monde. « Les Anglais disent des Contamines que c’est un petit paradis caché, sourit Thierry. C’est là notre secret : une station préservée, au milieu des glaciers… ».

Photos : © Zir

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. dulondel dit :

    en ce qui me concerne, je n’ai que de très bons souvenirs allez feu!!! par contre Eric tu n’es pas chez le dentiste!! a pouet