Language
Découvrir
Photos
Vidéos
Découvrir > Hiver > Les pisteurs

Les pisteurs

, 12 février 2014, 2 commentaires, 1139 vues.

 

Nous sommes le Samedi 18 Janvier 2014, en cette matinée je rencontre Jean Yves directeur des pistes au poste de secours du Signal. Il est accompagné de Pierre son adjoint. L’objet de cette rencontre est de comprendre l’importance de leurs rôles sur le domaine skiable.

L’ouverture officielle de la station a eu lieu le 21 Décembre 2013, mais pour Jean Yves et son équipe le travail a débuté bien avant l’arrivée de la neige. En tant que directeur des pistes, il est le seul salarié à temps complet. En dehors de la saison hivernale son travail de juin à septembre consiste à préparer la saison future.

Dès le mois d’octobre, accompagné des chefs de secteur et à l’aide de 4×4, ils préparent le matériel, fixent les matelas aux pieds des pilonnes des remontées mécaniques, mettent en place les filets de protection.

En Décembre d’autres pisteurs rejoignent la station afin de préparer les ouvertures partielles du domaine. Leur travail : Mettre en œuvre les jalons de couleurs (vert, bleu, rouge, noir) qui balisent les quelques 140 kilomètres de piste du domaine, ainsi que les panneaux de direction.

Le domaine skiable doit être sécurisé à 100% pour l’ouverture officielle prévue le 20 Décembre. En tout, ce sont près de 3km de filets et quelques milliers de jalons qui sont installés au bord des pistes.

Tout au long de la saison le domaine sera sécurisé par 17 pisteurs. Ils sont pour la plupart, guide de haute montagne ou travailleur dans le bâtiment lors de la saison estivale.

Les journées sont longues et éprouvantes pour les pisteurs, ils sont soumis à des conditions météorologiques difficiles. Les jours de déclanchement d’avalanches ils commencent dès 6h le matin pour ouvrir sans danger les pistes à 9h. Le soir se sont les derniers à descendre au village vers 17h30 18h afin de s’assurer que personne ne se soit égaré sur les pistes.

 

Pendant la  saison hivernale, le rôle des pisteurs est de :

  • sécuriser quotidiennement les pistes, poser les filets mobiles (croisements, ralentir…),
  • s’assurer que les filets soient en place,
  • vérifier la qualité du damage,
  • patrouiller sur le domaine, observer le comportement des skieurs.
  • suivant les précipitations, il faut aussi relever les filets, les matelas et les jalons pour ne pas qu’ils soient ensevelis.
  • secourir les personnes blessées, ou en danger sur les pistes.

Les secours  représentent une grande partie du métier de pisteur. En moyenne, il faut compter 4 interventions par jour en basse saison et plus de 10 interventions en haute saison. La plupart des accidents ont lieux sur les pistes ou en bord de piste. A ce jour depuis le 7 Décembre 2013 le poste de secours a enregistré 119 interventions de la petite contusion à la fracture.

Les pisteurs disposent de motos neige pour rapatrier rapidement les victimes d’accident mais également de traineaux et de barquettes pour transporter les personnes secourues. Lorsque l’accès est trop périlleux les pisteurs font appel à l’hélicoptère de la gendarmerie.

Jean Yves nous précise qu’au fil des années il a constaté que la sécurité est de plus en plus présente sur les pistes grâce aux filets avertisseurs de danger et à l’augmentation du nombre d’objets pour la signalétique…

Malheureusement, les accidents n’ont pas diminués. Et pour cause les utilisateurs se sentent de plus en plus en sécurité  notamment grâce à l’évolution des équipements (casques, blouson techniques….) mais aussi à cause de la qualité du damage qui permet à n’importe quel skieur d’aller plus vite avec des skis de plus en plus techniques.

Formation pour devenir pisteur :

1er degré :

sélection par le niveau de ski (400 mètres de hors-pistes noté par un jury de 5 personnes).

3 semaines de formation axées sur le secourisme et la règlementation des pistes.

2éme degré :

Il faut avoir fait deux saisons de 1er  degré pour accéder au 2nd  degré,

  • intégrer l’école nationale des pisteurs,
  • utilisation du Détecteur de Victime en Avalanche,
  • manœuvre de corde, secours en milieu difficile.

3éme degré :

  • notions de management,
  • gérer des effectifs et un service de piste.

 

A travers ces trois degrés il existe des qualifications :

  • artificier : manipulation d’explosif pour déclencher les avalanches,
  • observateur météo : Relevés de température, de neige, de nuage, coupe du manteau neigeux…

 

La fermeture officiel de la saison hivernal 2013-2014 aura lieu pour cette année le lundi 21 avril, les pisteurs resteront jusqu’ au 5 Mai pour ranger le matériel.

Les pisteurs des Contamines Montjoie sont les anges gardiens du domaine, ils veillent sur nous, sur notre sécurité, pour que nos weekend end et nos vacances se déroulent le mieux possible sur les pistes. Un grand merci à eux…

Couvrat Maxime

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  1. BAIOCCHI DANIEL dit :

    Bonjour,
    je tiens ici à remercier les « pisteurs » et celui en particulier qui a secouru hier vendredi 28 mon petit fils Mattéo. Il s’est cassé le tibia sur la bleue en dessous du Signal.
    Vous êtes intervenus rapidement, gentiment, et efficacement.
    Merci à vous et bonne continuation pour cette saison.
    le Papy: Daniel

  2. Auperin dit :

    Je voulais juste remercier Jérome qui m’a descendu à la gorge en luge suite à ma chute dans un petit hors-piste dans la foret à côté de la bleu « Village ». Tout va bien, j’ai une fracture sur le radius et j’ai maintenant un plâtre que je dois porter pour 45 jours.
    Hugo